Le Pop Blog

Comment vendre un parking ?

SVG Wave Background
Photo d'une New Beetle jaune dans un parking. Photo pour l'article "Comment vendre un parking ?" proposé par Immo-pop.


Quels sont les éléments essentiels nécessaires à la vente de parking ? Comment vendre un parking loué ? Retrouvez toutes les réponses et conseils professionnels dans cet article. ✅

Vous souhaitez mettre en vente une ou plusieurs places de parking mais vous ne savez pas par où commencer ? Sachez que les démarches sont plus simples que pour la vente d’un logement. Découvrez ici les étapes et astuces pour mener à bien cette tâche et vendre rapidement.

Les étapes préalables à la vente d’un parking

L’estimation du prix

Si vous souhaitez vendre un parking par vous-même, sans l’intermédiaire d’une agence immobilière, il conviendra de faire la bonne estimation du bien. En le surestimant, vous risqueriez de perdre du temps et de devoir baisser le prix pour finalement arriver au prix du marché.

Pour fixer le prix, il faudra tenir compte de nombreux paramètres. La localisation, le fait que le stationnement soit couvert ou non, la présence d’un système de surveillance vidéo... Faites l’inventaire des forces et des faiblesses de votre parking afin de déterminer un prix de vente correspondant réellement à sa valeur. N’hésitez pas à consulter les annonces de places de parking dans votre ville afin d’évaluer les tarifs correspondant au marché actuel. Si vous hésitez concernant le prix à fixer, vous pouvez aussi faire appel à des professionnels connaissant bien le secteur.

La rédaction et la publication de l’annonce

En vous passant des services de professionnels et après estimation du prix de votre parking, vous devrez élaborer une annonce.

La qualité du contenu revêt une importance majeure : décrivez précisément la localisation de votre bien, la proximité avec les services divers, la sécurisation éventuelle du parking, le montant des charges de copropriété ou encore celui de la taxe foncière. Pour augmenter les chances de vendre votre parking, les potentiels acquéreurs doivent avoir accès à l’ensemble des informations essentielles. La qualité des photos accompagnant l’annonce est aussi indispensable et mettra véritablement en valeur le parking à vendre.

Une fois l’annonce complétée et soigneusement rédigée, les sites spécialisés en vente immobilière resteront la meilleure alternative même si des sites plus généralistes sont aussi de bonnes solutions (Leboncoin par exemple).

À savoir : un particulier mettant lui-même en vente un bien immobilier a seulement 28% de chance de le vendre. Ainsi, passer par un professionnel peut se révéler être une option intéressante.

Les visites :

Une fois votre annonce publiée, vous recevrez probablement des demandes de visite. Il faudra être disponible : vous pouvez noter sur l’annonce les créneaux horaires sur lesquels vous êtes joignable et vous réserver quelques heures par semaines pour procéder aux visites avec les potentiels acquéreurs.

Si vous résidez trop loin du parking en vente ou avez trop peu de disponibilités, vous pouvez déléguer cette tâche à une agence immobilière moyennant des frais supplémentaires.

Les documents relatifs à la vente du parking :

La vente d’un parking ou garage nécessite un certain nombre de documents obligatoires qu’il faudra rassembler.

Compromis de vente :

Lorsque la visite est concluante, la vente du parking se fera grâce à la signature du compromis de vente. Ce contrat peut être signé devant le notaire ou simplement entre particuliers. Il est accompagné du paiement d’un acompte par l’acquéreur afin que ce dernier s’engage sur la finalisation de cette vente. L’acte final de vente sera en revanche fait devant le notaire. Notez que la rédaction de ce compromis de vente doit être faite soit par un agent immobilier soit par un notaire.

Diagnostics immobiliers obligatoires :

Selon l’article L271-4 du code de la construction et de l’habitation, la vente de tout ou partie d’un immeuble bâti doit être accompagnée, avec l’acte de vente, d’un dossier de diagnostic technique. Pour un parking, ce dossier doit être composé d’un :

  • Diagnostic termites : le document atteste de la présence ou non de termites et doit être transmis si le parking se situe dans un périmètre particulier établi par arrêté préfectoral.

  • Diagnostic amiante : il permet d’évaluer si les murs et les plafonds du parking sont dénués ou non d’amiante. Ce document est nécessaire uniquement dans le cas où le permis de construire est antérieur au 1er juillet 1997.

  • État des risques et pollution, anciennement appelé État des Risques Naturel Technologique ou Minier : ce diagnostic est demandé si le garage est situé dans un périmètre précis délimité par la commune. Renseignez-vous auprès de la mairie.

  • Le Diagnostic des Performances Énergétiques si le garage contient un chauffage.

  • Dans certaines zones établies par la municipalité, il conviendra aussi de fournir un diagnostic établissant la présence ou non de mérule. Ce champignon lignivore s’attaque aux ouvrages en bois.

Le dossier de diagnostic technique pour la vente d’un parking reste toutefois plus simple que celui exigé pour la vente d’un appartement ou d’une maison et ne nécessite aucun diagnostic électrique.

Vente d’un parking en copropriété :

Pour un parking en copropriété, il faudra ajouter des documents à la liste ci-dessus :

  • Un pré-daté : la loi Alur de 2016 oblige le vendeur d’un parking en copropriété à fournir ce document regroupant l’ensemble des informations importantes liées à la copropriété.
  • Le règlement de la copropriété et le détail de la division des lots.
  • La fiche synthétique de description du bien : adresse, lots, numéro d’immatriculation de la copropriété…
  • Le montant des charges des deux dernières années,
  • Le carnet d’entretien de la copropriété,
  • Les trois derniers procès-verbaux de l’Assemblée Générale.

3 Les spécificités à connaître pour la vente d’un parking :

Le délai de rétractation

Contrairement à une maison, l’achat d’un parking n’inclut pas obligatoirement un délai de rétractation de dix jours. L’acquéreur pourra toutefois faire la demande d’une clause de cette nature lors du passage devant le notaire.

La condition suspensive d’obtention de crédit

Le compromis de vente dans le cas d’un parking n’inclut pas obligatoirement de condition suspensive d’obtention de crédit. Cette clause permet à l’acquéreur ayant recours à un crédit bancaire de se rétracter si aucune banque ne lui accorde ce crédit. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, il peut être intéressant d’ajouter cette clause au compromis de vente. Elle permet au potentiel acquéreur de récupérer son acompte et facilite les démarches également pour le vendeur.

Le cas d’un parking loué

Si vous décidez de vendre un parking mis en location en amont, deux cas de figure se présenteront pour mettre fin à cette location :

  • Le parking loué est lié à un logement : dans ce cas, il s’agit d’une annexe stipulée sur le bail de location. Pour être en droit de vendre ce parking, il faudra donner congé à votre locataire six mois avant la fin du bail. Le droit de préemption oblige le propriétaire à proposer la vente en priorité au locataire. Dans le cas où il refuse l’offre, vous pouvez vendre séparément le logement et la place de parking.

  • Le parking est loué seul : la Loi ne protège pas ce type de location, les deux parties décident ensemble de la façon dont ils mettent fin à la location.

Vous savez maintenant comment procéder pour vendre votre place de parking. Même si vous pouvez vous charger seul de la vente, sachez que l’aide de professionnels comme Immo-pop, peut s’avérer indispensable notamment pour certaines démarches administratives ou pour l’estimation du bien.



Cet article vous a-t-il été utile ?

Estimation de votre bien immobilier

Expert local – Sans commission – 3 500€ fixe.

Estimation Gratuite
Estimation de votre bien immobilier
Estimation gratuite

Les derniers articles