Le Pop Blog

Comment négocier le prix d'une maison : les 5 points clés

Tous les conseils pour bien négocier le prix d'un logement


Puisque négocier est un art et que celui-ci n’est pas forcément inné, IMMO POP vous livre aujourd’hui ses 5 conseils infaillibles, ou presque, pour gérer d’une main de maître, suite à votre coup de cœur, votre négociation immobilière. C’est parti !

1 Préparer votre négociation

Avant de lancer votre négociation, pensez à faire un point sur le marché immobilier local actuel. Un état des lieux des prix pratiqués est primordial : regardez les annonces des différentes agences et de leurs agents immobiliers, le prix des maisons sur les sites de particuliers, renseignez vous sur les prix au mètre carré dans la commune, le quartier du bien concerné.

Un point sur votre dossier de financement est également important. Plus celui-ci sera carré, plus vous aurez des atouts de votre côté pour assurer dans votre négo : refaite un point sur votre éventuel apport, faite appel à un courtier, faites des simulations de prêts, renseignez-vous sur les prêts relais.

La mise en avant de vos capacités financières est un plus à ne pas négliger pour faire baisser le prix de vente. S’assurer de la solidité financière de votre dossier est nécessaire dans votre négociation afin de démontrer le sérieux de celui-ci. D’autant plus si le propriétaire reçoit plusieurs offres. Un mot d’ordre pour ce premier point : l’anticipation.

2 Tenter de savoir depuis combien de temps le bien est en vente

C’est un aspect important à votre négociation car plus le bien sera mis en vente depuis un moment, plus il y aura de chance que le propriétaire soit ouvert à une négociation et ainsi négocier le prix. Alors n’hésitez pas à proposer un prix inférieur...le temps joue en effet en votre faveur.

Si l’annonce est en ligne depuis plus de 3 mois, le terrain sera certainement plus propice à une négociation. Si le bien tarde à se vendre, cela peut être dû à la conjoncture du moment, au fait que le prix de vente affiché est au-dessus du prix du marché, à une potentielle moins-value du bien (emplacement, luminosité, rafraîchissements à faire…) ou à un prix d’achat trop important du vendeur. Pour se faire, n’hésitez pas à échanger avec le propriétaire à ce sujet lors d’une contre visite par exemple, ou à vous tourner vers votre agent immobilier qui, ne l’oubliez pas, est également là pour votre accompagner dans cette démarche.

3 Mettez vous à la place du vendeur

Dans votre négociation, pensez à ne pas mettre de côté l’aspect humain et tâcher de faire preuve d’empathie, cela pourra jouer en votre faveur. Essayer de comprendre le vendeur : sa réticence à baisser le prix, à conserver son bien au-dessus du prix du marché, à vouloir vendre vite ou à ne pas être pressé.

Tâchez de connaître ses attentes précises en échangeant avec lui pendant vos visites, et en s’intéressant à ses projets. Cela vous permettra d’avoir des informations complémentaires importantes pour préparer votre négociation. N’oubliez pas également que la confiance est un noble allié. C’est un achat immobilier important pour vous mais un acte important aussi pour le vendeur.

Échangez en transparence et respect avec le vendeur, parlez-lui de vos projets, de votre projection avec votre famille dans la maison par exemple, n’oubliez pas l’humain : souvent, le vendeur accepte une offre parce qu'il aime le profil et le projet des acquéreurs.

4 Laisser vous une marge de manœuvre

Vous avez enfin calculé votre enveloppe, vous connaissez parfaitement votre budget (frais de notaire inclus) et vous êtes fin prêt pour faire votre offre. Attendez-vous à une éventuelle contre-proposition du propriétaire qui lui aussi connaît les rouages de la négociation.

N’hésitez donc pas à faire une offre un peu en dessous de ce que vous pouvez investir afin de vous laisser une marge de négociation. *A ne pas oublier : même si une négociation demande un temps de préparation afin de mettre toutes les chances de votre côté, tâchez tout de même d’être réactif.

Vous n’êtes pas forcément les seuls potentiels acquéreurs à être intéressés. Tournez-vous donc assez rapidement vers le propriétaire ou l’agent immobilier pour leur faire part de votre intérêt à l’égard de son bien, discuter des prix immobiliers du secteur, demandez les diagnostics de performance énergétique et autre s’il y en a (plomb, assainissement, termites etc).

5 L'agent immobilier est votre allié

N’oubliez pas que l’agent immobilier a le même intérêt que vous : faire avancer la vente. Chez IMMO POP, l’agence immobilière sans commission à forfait fixe, nous travaillons en transparence avec tous nos clients : vendeurs et acquéreurs.

Notre faible commission, prise en charge par le vendeur, n’impacte pas le prix de vente de nos annonces immobilières. Aujourd’hui, vous pouvez gagner plus avec les agences à commissions fixes qui vous feront déjà, avant négociation, faire des économies.

De ce fait, n’hésitez pas à vous tourner vers nous afin de savoir, dans un premier temps, si une négociation est envisageable, de faire un point avec nous sur le prix du marché, si vous avez besoin d’être mis en contact avec un courtier pour vous faire conseiller et accompagner au mieux, ou avec un artisan pour préparer votre enveloppe travaux… Nous sommes là.

Vous voilà désormais parés pour aborder votre négociation sereinement. Si vous avez la moindre question n’hésitez pas à nous contacter.

Et n’oubliez pas : « Ne négociez jamais avec vos peurs. Mais n’ayez pas peur de négocier. JF KENNEDY »



Cet article vous a-t-il été utile ?
Immo-Pop

Agence immo en ligne

Expert local - 0% commission - 3 500€ fixe

Estimer mon bien Services et tarifs

Commentaires
Pas de commentaires
Rajouter un commentaire
L'ajout de commentaire est fermé.
 

Les derniers articles